Que sont les Humanités dans le texte ?

Le projet « Les Humanités dans le texte » a pour but de remettre en valeur ce qui est le cœur même des Humanités, à savoir le travail direct sur les textes : lecture, traduction, explication, interprétation. Il ambitionne de structurer ainsi un réseau fondé sur le lien entre recherche et enseignement à tous les niveaux. Le projet repose sur la pratique des textes en langues anciennes.

Porté par l’École normale supérieure et voué à rassembler de nombreux partenaires, le projet est structuré autour d’un Comité de pilotage présidé par Monsieur Frédéric Worms (directeur-adjoint lettres de l’ENS) et d’un Conseil scientifique international présidé par Madame Monique Trédé (membre de l’Institut). Concrètement, il s’appuiera sur les propositions de ses partenaires, dans une dimension collective. Pour cela il organisera des rencontres régulières à différentes échelles et proposera une série d’outils adaptés à ses divers publics.

 

 

Le projet "Les Humanités dans le texte" a plusieurs objectifs concrets :

  • des ateliers
  • des colloques, au moins un annuel à l’ENS
  • des outils : modules pédagogiques, publications, cours en ligne, bibliothèque numérique
  • un réseau, depuis le secondaire, voire le primaire, jusqu’à l’enseignement supérieur et le grand public, en passant par les classes préparatoires

Les modules interdisciplinaires

Il s’agit de proposer des dispositifs pluridisciplinaires autour de la traduction puis de l’explication d’un même texte (ou ensemble de textes) en langues anciennes. Par exemple :

  • un texte de Sophocle ou de Lucrèce sera d’abord traduit et expliqué par un spécialiste de la langue et de l’auteur ;
  • puis il sera expliqué, situé et questionné depuis leur recherche ou discipline par deux à trois autres enseignants et/ou chercheurs.

De cette manière on proposera à chaque fois un ensemble centré à la fois sur un texte et un thème ou problème, de manière contemporaine et dans tous les domaines (littérature, philosophie, anthropologie, médecine, histoire, politique, sciences dures, etc.)

Deux exemples expérimentaux en ont été proposés à l’occasion du lancement du projet le 1er décembre 2017.

 

Vers une bibliothèque thématique

Le travail réalisé dans le cadre des ateliers et des modules interdisciplinaires viendra enrichir une bibliothèque numérique proposant un catalogue de textes originaux traduits, expliqués et mis en perspective.