Date limite : 19 juin 2018

« Les Humanités dans le texte » lancent un appel à projets pour l’année 2018. Son but est de produire des contenus francophones qui seront mis en ligne, sous la forme aussi bien de modules vidéo interdisciplinaires et accessibles à un large public que de documents écrits téléchargeables.

  1. Présentation du projet
  2. Comment candidater
  3. Questions fréquemment posées

 


Présentation

 

Les projets : un retour au texte antique

 

Chaque module ou dossier doit être centré sur un texte antique (ou un groupement de textes antiques). Le choix de ce texte doit être motivé par une question formulée à partir des débats qui animent le monde de la recherche ou plus largement le champ public, le texte choisi permettant sinon d’apporter des éléments de réponse, du moins de nourrir et d’orienter le débat. La question comme le texte doivent pouvoir intéresser différentes disciplines.

Le point de départ est une traduction personnelle d’un texte grec ou latin, appuyée sur une première explicitation et interprétation de ce texte dans le contexte antique de son écriture, avec toute la rigueur qui s’impose. L’acte de traduction est un passage obligé, que l’on souhaite aussi vivant que possible, et ouvert à la pluralité des interprétations. Cette première traduction et interprétation pourra être discutée par les autres intervenants.

Le but est en effet de proposer des lectures croisées du texte à travers différentes perspectives. Pourront ainsi dialoguer des personnes venues d’horizons disciplinaires divers, philologues, linguistes, historiens, archéologues, historiens de l’art, philosophes, anthropologues, sociologues, juristes, mathématiciens, médecins, physiciens, biologistes, sans que cette longue liste n’ait bien sûr rien de limitatif.

 

Projets éligibles

 

Cet appel à projets est double. Il comprend :

  • un appel à projets sans thème directeur, pouvant porter sur tout type de textes antiques
  • un appel à projets s’inscrivant dans la thématique de l’année 2018 : « Le politique : textes antiques et questions contemporaines »

Dans les deux cas, la proposition peut prendre la forme d’un projet de module vidéo ou d’un projet de dossier en ligne.

Pour ce qui est du projet de module vidéo, la formule suggérée est celle d’un module d’1h00 à 1h30 composé de trois interventions, suivies ou non d’une discussion sous la forme d’une table ronde entre les trois intervenants. Si le texte sera au centre de ces interventions, il est bien sûr également possible de faire intervenir d’autres types de documents, notamment figurés. Cette formule n’est de toute façon pas contraignante et peut être aménagée suivant les objectifs que se donneront les porteurs du projet.

La même structure s’appliquera mutatis mutandis à une proposition de dossier écrit, auquel on pourra joindre là aussi tous les documents jugés utiles, notamment cartographiques ou iconographiques.

Les projets peuvent comporter une dimension pédagogique explicite, à destination des élèves du secondaire.


Comment candidater

 

Merci de nous envoyer un dossier comprenant :

  1. Une fiche de renseignements (formulaire en annexe)
  2. Une description du projet (maximum 2 pages), avec :
    • Le rappel du titre, des porteurs du projet, du/des texte(s) choisis et des intervenants
    • Une formulation claire et concise de la question motivant le choix du texte et servant de fil conducteur à l’ensemble des interventions.
    • Un bref aperçu des approches croisées prévues.
    • Un budget prévisionnel, précisant la contribution demandée à l’ENS

Les propositions doivent être adressées à Madame Monique Trédé, présidente du Conseil scientifique, et transmises par voie électronique, sous la forme d’un document PDF attaché, à Madame Émilia Robin (emilia.robin@ens.fr) avant le mardi 19 juin 2018 à 17h00.

Les candidatures seront examinées par le Conseil scientifique du projet "Les humanités dans le texte". Les réponses seront communiquées au début du mois de juillet.


 

Questions fréquemment posées

 

Cette partie sera prochainement créée. En attendant, n’hésitez pas à contacter dès maintenant Emilia Robin (emilia.robin@ens.fr) pour avoir plus de détails si les points qui vous sembleraient obscurs.

 

Qui peut candidater ? Je ne suis pas titulaire de l’enseignement supérieur, puis-je proposer un projet ?

Absolument ! Les porteurs des projets peuvent être enseignants dans le supérieur ou le secondaire, chercheurs, ou tout autre statut professionnel. En revanche, la traduction et le commentaire doivent être conformes aux standards d’un travail universitaire.

 

Quel est le niveau du public visé par les modules ?

Les modules s’adressent aux bons élèves de lycée, et seront particulièrement pour les étudiants en licence de lettres classiques.

Ils ont également vocation à rendre accessible les résultats de la recherche universitaire sous une forme originale et réutilisable par les enseignants du secondaire et de classes préparatoires notamment. Pour cette raison, des documents (bibliographie notamment) peuvent accompagner la vidéo proprement dite.

 

Pouvez-vous donner des exemples de « modules » tels que vous les décrivez ?

Le but des modules est de proposer plusieurs lectures d’un texte grec ou latin, à la lumière et selon les méthodes de différentes disciplines. Par exemple :

  • Texte choisi : une ode d’Horace. On pourrait envisager une traduction et commentaire par un(e) latiniste, une analyse des effets d’échos entre ces poèmes et les éléments décoratifs des villas romaines à l’époque romaine, et enfin un exposé de littérature comparée sur la permanence de ces motifs horaciens dans la poésie classique française.

  • Texte choisi : le postulat des parallèles dans les Éléments d’Euclide. On pourrait envisager une traduction et commentaire par un(e) helléniste, un exposé d’histoire des sciences sur les tentatives de démonstration de ce postulat à partir des quatre autres, et enfin un exposé d’un(e) mathématicien(ne) sur la place d’Euclide dans la connaissance mathématique actuelle

Vous trouverez d’autres exemples dans le programme du lancement des humanités dans le texte en décembre 2017 (https://humanitexte.ens.fr/?Presentation-de-projets-2018).

 

Faut-il seulement proposer une traduction orale et des commentaires, ou bien faut-il aussi préparer une communication scientifique, une bibliographie, etc. ?

Une bibliographie indicative sera la bienvenue en complément des modules vidéo. Vous pourrez également, si vous le souhaitez, proposer une version étendue de votre traduction ou de votre commentaire sous forme d’un article, ou tout autre document complémentaire que vous jugerez utile.

 

Devrai-je assurer seul(e) la réalisation de mon module ?

La réalisation concrète des modules vidéos comme des dossiers écrits sera accompagnée par l’équipe des Humanités dans le texte, à tous les stades, en fonction des besoins : recherche d’intervenants, conception fine des modules, réalisation technique, etc. Vous aurez donc un interlocuteur privilégié pour mener à bien votre projet.

 

Puis-je monter un module sans participer à la journée prévue à la fin de l’automne ?

Oui, la rencontre prévue à la fin de l’année 2018 ou au début de l’année 2019 n’a pas vocation à présenter tous les projets retenus à l’occasion de ce premier appel.

 

J’ai un texte très intéressant, mais je n’ai pas de noms pour proposer des lectures interdisciplinaires, puis-je candidater malgré tout ?

Nous vous conseillons de prendre contact dès maintenant avec nous pour présenter votre projet, avant même d’envoyer une candidature formelle, nous réfléchirons aux solutions possibles.

 

Je n’ai aucune expérience en modules vidéo et/ou ne suis pas à l’aise avec cet aspect de l’appel à projets.

L’élaboration concrète du module vidéo fera l’objet d’un travail en commun pour trouver le format le plus adapté à votre proposition. D’autre part, il est tout à fait envisageable que certains modules soient présentés uniquement dans le cadre d’ateliers ou de rencontres, sans être transformées en objet numérique.